Très haut débit le programme national du gouvernement est officiellement lancé

first_imgTrès haut débit : le programme national du gouvernement est officiellement lancéFrance – Le gouvernement français a officiellement lancé son programme “très haut débit” le mercredi 4 août. Ce programme a pour objectif principal de réduire la fracture numérique française et permettre à l’ensemble des Français d’avoir accès à Internet en très haut débit.Pour le gouvernement, le Très haut débit passe avant tout par la fibre optique, réel outil d’avenir aux yeux de l’État. Le programme en question, soutenu notamment par la secrétaire d’État chargée de la Prospective et du Développement de l’Economie numérique Nathalie Kosciusko-Morizet, dispose d’une enveloppe de 2 milliards d’euros et doit pouvoir valider l’un des objectifs de campagne de Nicolas Sarkozy : 100% des foyers français couverts par le haut débit en 2025.Pour lancer ce programme, un appel à projets-pilotes a été lancé, sachant que l’État pourra investir jusqu’à 500.000 euros par projet. Ces derniers “devront être représentatifs du territoire français et concerneront des zones à faible et moyenne densité. Seuls cinq d’entre eux seront retenus. Un appel à manifestations d’intentions d’investissements a également été lancé.Le 5 août 2010 à 13:15 • Emmanuel Perrinlast_img read more

Apple accuse Samsung de harcèlement

first_imgApple accuse Samsung de “harcèlement”La marque à la pomme refuse de céder aux exigences de son concurrent sud-coréen, qui demande à voir les prototypes de ses futurs modèles.La guerre entre Apple et Samsung n’en finit plus. Si la firme de Steve Jobs a obtenu de la justice la possibilité d’étudier les nouveaux modèles du constructeur asiatique pour vérifier qu’il n’y a pas eu violation de brevets, Samsung avait répliqué en obtenant la possibilité d’accèder aux prototypes d’Apple, notamment les futurs iPhone et iPad. Fixée au 13 juin, l’échéance pour accéder à la requête de Samsung n’a pourtant pas été respectée. Car la marque à la pomme considère que la demande de son concurrent, et ses multiples requêtes, relève du “harcèlement”, révèle Clubic.Le blog Foss Patent dévoile ainsi les détails de la requête déposée par Apple devant les tribunaux. “La firme affirme qu’elle est à l’origine du constat d’infraction, alors que Samsung est seulement un ‘imitateur’. Dans la mesure où les futurs produits Apple comme l’iPad ou l’iPhone ne sont pas en cause dans la plainte d’origine, Apple estime qu’il n’a aucune raison de les montrer. Apple ne dit pas que les futurs produits de Samsung enfreignent ses brevets, mais que ceux déjà annoncés le font”, explique ainsi le site. Le prochain rendez-vous devant la justice californienne aura lieu le 17 juin.Le 15 juin 2011 à 17:20 • Emmanuel Perrinlast_img read more